Entrevue avec Angel Forrest

Angel Forrest vient de lancer un nouvel album. Voici notre première entrevue avec cette magnifique artiste.

Tu lances un nouvel album. Est-ce que tu peux m’en parler?

C’est un album qui est un peu un crossover entre le country blues et le style Rock des années 70. L’album parle de sujets lourds, la perte de mon cousin au suicide, la perte d’ami à la dépendance, la perte de ma mère, l’étape cruelle de ma vie que j’aime appeler menie le monstre de la ménopause et d’autres sujets. Ils ont tous un côté positif.

Pourquoi le titre Hell Bent With Grace?

J’allais appeler l’album ‘Grace ’mais quand j’ai fini d’écrire les chansons, j’ai réalisé que les sujets étaient trop lourds et que ‘Grace’ était un titre trop délicat. J’ai décidé que ‘Hell Bent with Grace’ était un meilleur titre. Je me sens rajeuni et libéré avec une détermination gracieuse.

Ça fait plus de 30 ans que tu chantes. Est-ce que le temps passe vite? Es-tu contente du travail accompli ?

Le temps passe vite, oui et non. J’apprécie chaque moment. Pour moi c’est la route et non la destination qui importe et je suis très heureuse de cette route.

30 ans de carrière, c’est aussi vieillir. Comment vies-tu le fait de vieillir? Est-ce que tu es quelqu’un de nostalgique?

Tout le monde vieillit mieux vaut vieillir qu’être mort. J’apprécie chaque moment et j’essaie d’être la meilleure personne que je puisse être avec détermination et grâce « Hell Bent with Grace »

Tu as travaillé avec Martin Deschamps cette année pour une chanson?

Oui, j’ai eu la chance de faire partie du nouvel album « comme je suis 2020 », j’étais là il y a 20 ans en tant que choriste et maintenant, avec ce nouvel album, j’ai l’honneur et le privilège de faire un duo qui s’appelle « mon chien est mort ».

 

 

Tu as aussi travaillé avec un gars de la région de l’Outaouais, Ricky Paquette. Pourquoi l’avoir choisi?

Ricky Paquette faisait partie de l’album d’Angel 11. Je connais Ricky depuis qu’il a 11 ans nous avons joué ensemble pendant les quatre dernières années live. Denis Columbus, Ricky et moi avons une chimie incroyable donc nous avons décidé de faire un album ensemble.

Au mois de janvier, tu vas aller jouer en Californie. As-tu joué beaucoup aux États-Unis? Comment trouves-tu la réception des gens à ta musique?

Oui, ce sera notre deuxième fois en Californie, mais nous avons joué dans d’autres États et l’accueil a été excellent. Nous jouerons à Nashville cet hiver et en avril, nous ferons la côte Ouest des États-Unis, puis nous reviendrons au Québec en passant par le Canada.

 

 

Ta musique tourne beaucoup vers le blues. Est-ce que tu trouves qu’on laisse peu de place à ce style à la télé et à la radio?

J’ai toujours cru que ceux qui décident de ce qu’on entend et où… ont parfois peur de la musique qui suscite l’émotion. Pendant ce temps, ceux qui n’adhèrent pas à la culture pop travaillent très fort pour garder la musique blues vivante et, lentement mais sûrement, une jeune génération d’auditeurs commence à goûter à cette musique de liberté. Nous devons simplement aider à nourrir la prochaine génération.

Quelles sont tes plus grandes influences en musique?

Robert Plant, Mavis Stapples, Gregg Allman, Tom Jones, Bonnie Raitt, Janis Joplin

Si Janis Joplin était encore vivante, qu’aimerais-tu lui dire?

Je ne lui dirais rien, je la tiendrais dans mes bras.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s