Dans les frousses de Fred Beauchamp

Fred Beauchamp
Fred Beauchamp vient de lancer son premier EP. On a rencontré cet artiste original pour parler de ses projets.
 

Tu viens de quelle région?
 
Je viens de Mandeville, dans Lanaudière. J’ai un attachement particulier envers cet endroit, j’ai l’intention de mettre ce coin de pays sur la map.
 
As-tu toujours voulu faire de la musique?
 
J’ai effectivement toujours voulu faire de la musique. Ayant baigné dans une famille de musiciens, de chanteurs, dans des partys de Noël rempli d’eau de vie et de Beatles, je dois avoir vécu la recette parfaite pour faire le métier que je fais maintenant.

Tu viens de lancer ton premier EP. Peux-tu m’en parler?  

Oui, bien sûr. Ça fait longtemps qu’on travaille là-dessus et j’en suis très fier. Sans mes gars, sans mes musiciens, ce EP n’existerait tout simplement pas, c’est pas compliqué. Pour ce qui est de la thématique du EP, je dirais que ça tourne autour de 4 grandes émotions. L’amour, la nostalgie, la peur et la joie. Quatre émotions que tous les humains sur cette vivront un jour où l’autre. Dans la même journée, voire. À vous d’associer la bonne émotion avec la bonne toune lors de votre écoute du EP. 😉    

Pourquoi le titre Dans les frousses?  

Premièrement, c’est au second degré. Peut-être même au troisième. Ça signifie la peur du temps, être perdu dans la nostalgie (J’m’ennuie du temps où tout était simple), la peur de perdre quelqu’un de cher, de l’amour (Quand j’te dis que j’t’aime), la thématique des fleurs/jungle/forêt du clip de Jaque-Peter, de la couverture du single et du EP vient qu’à en faire un jeu de mot : être « perdu » dans la brousse, mais à la place de « brousse », c’est « frousse » pour la peur, etc. Pour ce qui est du cover du EP, petite parenthèse, on s’est inspiré du shooting photo qui avait été fait pour l’album Welcome to the Pleasuredome de Frankie Goes To Hollywood, mais avec un éclairage un peu plus « clair » et une pureté quelque peu plus Si on avait besoin d’une cinquième saison d’Harmonium. Un beau blend finalement. Et, dans Vivianne, je dis « Nous tous avons la frousse, puisque les deux sont à nos trousses. » Donc le titre, lie les 4 pièces d’une manière très originale (et poussée) selon moi et touche autant à la couverture, qu’aux paroles des tounes, etc.  

Qui sont les musiciens qui ont participé à l’enregistrement?  

Sur l’enregistrement, Alexis Ricard est à la basse électrique, Jérémy Laporte est à la batterie, aux percussions et aux voix, Camille Roberge est à la flûte traversière, Cédric Lefort est au sax alto, sax baryton, aux percussions et aux voix, Marc-Olivier Clement est à la trompette, Béatrice Pagé est au trombone et pour ce qui est de ma part, je suis à la guite acoustique, guite électrique, au piano et à la voix principale. Une belle gang de fous pour un EP de fou. Sans Éric Beaudry du groupe De temps antan, sans le Studio de la Côte Jaune de Saint-Côme, ce EP ne serait pas. Merci à eux mille et une fois.  

As-tu eu des collaborations?  

Pour ce qui est des 4 pièces du EP, il n’y a pas eu de collaborations. Ce sont toutes mes pièces ainsi que mes arrangements. Pour Dans les frousses, je serais prêt à dire que les arrangements musicaux sont à 85% de moi et 15% du groupe. Pour ce qui est de notre premier album, en branle présentement, ce sera pas mal du 50-50.  

Tu as aussi fait un vidéoclip pour la chanson Jaque-Peter. As-tu participé à la conception du clip?  

Oui, officiellement. J’en ai fait le script, la pré-prod, etc. et j’ai trouvé des gens extraordinaires qui savait comment manier les éclairages, la caméra, etc. J’avais les idées, mais pour donner vie à ces idées, cela me prenant ces gens-là. Comme mes musiciens donnent vie aux arrangements de mes compos, ces femmes ont donné vie à mes idées. Prenons le temps de les remercier, puisque (je me répèterai peut-être, mais c’est tout de même vrai), sans elles, le vidéoclip de Jaque-Peter n’aurait pas été rendu possible. Merci à Mégane Longpré, Aleck Jean-Louis ainsi qu’à Marylou Parent. J’ai donc participé à la conception du clip, oui.  

On peut te voir en spectacle?  

On est présentement dans notre session de booking pour l’année 2020! Avis aux intéressés! Pour l’instant, on a deux spectacles de coulés dans le béton, soit le 17 janvier et le 17 avril prochain au Pub St-Paul à Montréal. Les infos et les événements sortiront sous peu sur ma page Facebook.  

Que prévois-tu pour la prochaine année?  

Pour l’année prochaine, dans le meilleur des mondes, on lancera J’m’ennuie du temps où tout était simple, qui paraît sur Dans les frousses, en radio, on lancera le clip aussi dans ses eaux-là, on enregistrera le premier album et on le lancera en fin 2020. De plus amples détails viendront en temps et lieu!  

Noël s’en vient. Que prévois-tu faire pour le temps des fêtes?  

Pour le temps des fêtes, ce sera plus tranquille. On terminera l’année en famille, voilà tout. On a un spectacle pour un party privé le 7 décembre prochain et ensuite, on tombe en vacances pour quelques semaines. On s’y remet en début janvier, début 2020 pour faire de la grosse promotion pour Dans les frousses et tout ce qui s’en vient!

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s