La musique en 1983

On continue notre série sur les années 80. Nous voici rendu à l’année 1983. Une année importante où plusieurs artistes débutent leur carrière comme Corey Hart et Cyndi Lauper. Avant de continuer les lignes qui suivent, je vous invite à lire les trois premiers articles de cette série qui présente l’année 1980, l’année 1981 et l’année 1982.

Canada français

En 1983, au Gala de l’ADISQ, Céline Dion remporte le prix d’Interprète féminine de l’année contre Belgazou, Véronique Béliveau, Louise Portal et Martine St-Clair. C’est une grosse année pour la chanteuse. Elle remporte aussi le prix de Révélation de l’année et le prix du Microsillon de l’année – Populaire pour l’album Tellement j’ai d’amour sorti l’année précédente. Elle continuera sa montée en lançant deux autres albums en 1983, Chants et contes de Noël et Les Chemins de ma maison qui contient le grand succès Mon ami m’a quittée.

En 1982, Céline Dion avait lancé le 45 tours D’amour ou d’amitié en France. Au Canada, on a dû attendre au mois de mai 1983. Dès sa sortie, la chanson a gravi les palmarès.

Il y a un album qui m’a profondément marqué en 1983, Ni bleu, Ni vert de Sylvie Tremblay. Elle avait une voix différente de la chanson populaire de l’époque, comme si elle flirtait avec l’opéra. J’ai toujours ce disque que d’ailleurs Sylvie Tremblay a signé lors de notre entrevue l’année dernière. Toujours en 1983, j’ai adoré l’album Portal évadée de Louise Portal.

En plus des albums de Tremblay et Portal, celui de Véronique Béliveau demeure selon moi un des meilleurs de cette année. Transit, lancé en 1983, contient Je suis fidèle, chanson que j’ai tellement écoutée à l’époque et qui est restée numéro des palmarès pendant plusieurs semaines. La pièce C’est un rêveur a aussi connu un énorme succès.

Il faut se rappeler que Normand Brathwaite a chanté dans la comédie musicale Pied de poule, mais il a aussi chanté dans l’émission de télé pop Citrouille. J’ai d’ailleurs encore le vinyle que Normand m’a signé l’année dernière. À l’époque dans cette même émission, il a décidé de présenter une chanson, Larmes de métal. Ceci a donné lieu à un album en 1983 sous le nom de groupe Soupir, composé de Marie Bernard, Paul Pagé et Brathwaite. La chanson est rapidement montée numéro un sur les palmarès et est devenue un classique de la chanson québécoise.

Robert Charlebois a toujours démontré qu’il passe très bien à travers toutes les décennies. En 1983, il revient avec l’album J’t’aime comme un fou avec des textes en grande partie écrits par Luc Plamondon. La chanson Les Talons hauts grimpe numéro un sur les palmarès et la chanson titre est devenu un autre classique du répertoire québécois.

C’est l’année où les membres de Beau Dommage tente de poursuivre des chemins en solo. Pierre Bertrand démontre qu’il est capable d’avoir une bonne carrière sans son groupe. Après son succès Méo penché deux ans auparavant, il revient en 1983 avec l’album Ciel variable. Ses chanson Un air d’été et Ma blonde m’aime sont vraiment des chansons d’été idéales. Un autre membre de Beau Dommage connaît aussi un bon succès. Michel Rivard lance son album Sauvage. Pour moi, c’est le meilleur de sa carrière, un disque qui s’écoute comme de petites chroniques dans un journal. Il contient J’ai peur j’ai peur, Marchand de bonheur et Scheferville, le dernier train. Enfin, Marie-Michèle Desrosiers, la voix féminine de Beau Dommage, tente aussi sa chance en solo avec l’album Plus fort.

Alors que certains artistes laissent leur groupe pour partir en solo, Plume Latraverse va faire un show au Forum de Montréal avec  Offenbach. Résultat, l’excellent album À fond d’train.

Dans la vague new wave qui secoue la musique à travers l’Amérique du Nord et une partie de l’Europe, le groupe montréalais Trans-X lance sa chanson Vivre sur vidéo.

1983 marque aussi un grand bon pour le franco-manitobain Daniel Lavoie. Il fait équipe avec Daniel DeShaime et lance l’album Tension Attention qui contient l’inoubliable Ils s’aiment.

C’est toujours l’époque des exercices d’aérobie. Claire Pimparé, bien connue dans l’émission Passe-Partout, avait lancé un premier album intitulé Dansexercise en 1982 et est revenue l’année suivante avec Dansexercice 2.

L’Europe francophone

En 1982, Rose Laurens lance l’album Déraisonnable. La chanteuse française connaît un succès avec sa chanson Africa qui devient numéro un en France en 1983. Le single est vendu à un million d’exemplaires.

Luc Plamondon écrit le texte et Julien Clerc la musique, le résultat est la chanson Cœur de rocker vendue à 500 000 exemplaires. Je me souviens qu’on écoutait cette chanson dans les danses du secondaire à cette époque.

Il y a aussi Les Forbans qui font du rock & roll comme les groupes des années 50-60. En 1983, la formation connaît du succès sur les palmarès avec la chanson Chante.

C’est le début de la carrière de Claude Barzotti qui sort son deuxième disque sous le nom de Le Rital. La pièce titre est numéro un sur les palmarès.

Le groupe français Indochine a lancé son premier album en 1982, L’Aventurier. La chanson titre qui fait référence aux livres de Bob Morane connaît un certain succès l’année suivante. En 1983, la formation sort le disque Le Péril jaune qui se vend à plus de 200 000 exemplaires.

Enfin, Renaud nous dévoile son disque Morgane de toi, certainement un des meilleurs de sa carrière. Il a été enregistré aux États-Unis et contient la célèbre Dès que le vent soufflera.

Canada anglais

En 1983, la musique de danse continue à bien fonctionner. On sent l’influence du disco et des nouvelles technologies avec les synthétiseurs. Quelques artistes montréalais règnent : Nancy Martinez, Boule Noire, Voggue, les groupe Lime et Men Without Hats.

Toujours à Montréal, un nouveau chanteur fait parler de lui grâce à sa voix mais aussi à cause de son look. Corey Hart lance First Offence et sa chanson Sunglasses at Night est un succès immédiat.

Le rock canadien n’a jamais été aussi fort. Loverboy lance un troisième album, Keep It Up, qui contient le succès Hot Girls in Love. Le groupe Sheriff lance son premier album et sa chanson When I’m With You tourne partout. Red Rider lance l’album Neruda contenant la chanson Human Race.

Saga a connu beaucoup de succès avec son album Worlds Apart autant au Canada qu’en Europe. Le groupe de rock progressif refait le même coup avec Heads or Tales en 1983. J’ai été voir le spectacle de cette tournée à Ottawa, mon premier spectacle anglophone, et je m’en souviens encore. J’ai d’ailleurs rencontré le groupe en personne il y a quelques mois, et ils sont toujours aussi en forme qu’à l’époque.

En 1983, le groupe Toronto lance l’album Girls’ Night Out avec des lunettes 3-D pour regarder la pochette. C’est le dernier disque avec le nom Toronto, le suivant sera lancé en 1984 sous le nom de Holly Woods & Toronto, alors que les membres fondateurs Sheron Alton et Brian Allen ont quitté.

C’est aussi en 1983 que sort le deuxième album du groupe Headpins, Line of Fire. Projet de deux membres de Chilliwack, Headpins est rapidement devenu un groupe important sur la scène rock canadienne. Sur cet album, on retrouve la chanson Just One More Time.

Spoons, un groupe que j’aime et que j’écoute toujours, a lancé Talkback en 1983. Cet album a été produit par Nile Rodgers, le génie derrière le groupe Chic avec sa sonorité funk.

Bryan Adams lance son troisième album, Cuts Like a Knife, celui qui le placera au top des plus grands artistes canadiens. Son clip a marqué ma génération et j’ai été voir deux fois l’artiste sur scène à cette époque. Une autre chanson de cet album a aussi été populaire dans le monde, Straight from the Heart.

Enfin, le groupe Parachute Club lance un premier album produit par Daniel Lanois et le titre Rise Up devient un classique de la musique canadienne. Et Platinum Blonde lance aussi un premier album, Standing in the Dark.

Le monde anglophone

1983 marque une année où la mode new wave va bon train. Les cheveux deviennent de plus en plus élevés, les vêtements deviennent de plus en plus éclatants, on tente d’en mettre plein la vue avec des vidéoclips tournés comme des mini-films.

Le duo britannique Eurythmics nous présente l’album Sweet Dreams (Are Made of This). Annie Lennox fascine par sa coupe de cheveux, son look, tout comme Culture Club, Prince, Madonna, The Cure et Cyndi Lauper. La chanson titre est une des meilleures du courant new wave du début des années 80. La même année, voguant sur le succès, Eurythmics a décidé de lancer un troisième album, Touch, contenant la chanson Here Comes the Rain Again.

Après un succès mirobolant en 1982, Culture Club suit avec un deuxième en 1983, Colour by Numbers. Le groupe britannique connaît du succès en Europe et énormément au Canada. La chanson Karma Chameleon tourne sur toutes les radios et les gens la chantent partout. Le maquillage, les vêtements, le look de Culture Club fascine chez les uns et fait peur à d’autres.

Même chose pour Cyndi Lauper qui arrive avec ses cheveux orange. Son premier album She’s So Unusual est un énorme succès et sa chanson Girls Just Want To Have Fun est encore chantée de nos jours. De cet album, on peut souligner Money Changes Everything, When You Were Mine, Time After Time, She Bop, All Through the Night, He’s So Unusual. C’est un album comme Thriller de Michael Jackson, une machine à succès.

Madonna fait un premier album et sa chanson Holiday devient son premier succès. À mon avis, ce disque demeure son meilleur à ce jour. Il contient les chansons Lucky Star, Borderline, Everybody et Burning Up. Ses vêtements ont créé toute une mode vestimentaire chez les jeunes. Je me souviens à l’école secondaire les filles qui s’habillaient comme elle, avec les bracelets, les colliers de perle, la dentelle, sans parler des coupes de cheveux.

En 1983, le film Flashdance sort dans les salles de cinéma. Une musique de Giorgio Moroder, le parrain du disco, des chorégraphies, de la musique pour les pistes de danse. Alors que je connaissais Irene Cara pour le thème du film Fame, elle revient ici pour la chanson thème de ce nouveau film. La chanson Maniac tourne aussi partout. Certainement une des meilleures bandes sonores de films jamais lancée dans l’histoire du cinéma.

Le groupe britannique The Police lance son dernier album, Synchronicity. Every Breath You Take gagne les palmarès au Canada et un peu partout dans le monde. Un autre groupe britannique, Frankie Goes to Hollywood, sort sa chanson Relax. Le clip est censuré par MTV et la BBC. Cette même année, Paul Young débute une carrière solo et lance son premier album, No Parlez. Il est numéro un dans certains pays en Europe.

Côté américain, Donna Summer quitte Giorgio Moroder et lance She Works Hard for the Money, changeant sa sonorité disco. La chanson titre est un succès immédiat.

Lionel Ritchie démontre qu’il n’a plus besoin du groupe Commodores avec son deuxième album solo, Can’t Slow Down. Sa chanson All Night Long (All Night) est un énorme succès. Et pour répondre à la chanson Billie Jean de Michael Jackson, l’américaine Lydia Murdock chante sa chanson Superstar, son seul succès.

1983 est aussi l’année où Kenny Rogers et Dolly Parton ont chanté Islands in the Stream, chanson composée par les trois frères des Bee Gees.

Trois albums m’ont marqué en 1983. Le premier est Eliminator du groupe américain ZZ Top. La chanson Legs roulait en boucle et on aimait regarder le clip dans des émissions comme Good Rockin’ Tonite animée par Terry David Mulligan sur CBC. L’autre album a été Let’s Dance de David Bowie. Il a prouvé encore une fois qu’il changeait comme un caméléon selon les époques. On a dansé beaucoup sur la pièce titre! J’ai aussi été profondément marqué par Gold, single du groupe Spandau Ballet, tirée de l’album True.

D’autres chansons à souligner : Total Eclipse of the Heart de Bonnie Tyler, Electric Avenue d’Eddy Grant, Red Red Wine de UB40, Uptown Girl de Billy Joel, Say Say Say de Paul McCartney et Michael Jackson et finalement, I’m Still Standing d’Elton John et Rebel Yell de Billy Idol.

Il y aussi ce fameux album de Duran Duran Seven and the Ragged Tiger qui contient la superbe The Reflex. Je me souviens qu’à chaque fois qu’on écoutait le clip on était impressionné par la vague d’eau qui était projetée sur la foule. On se demandait si c’était vrai.

Je dois aussi souligner des albums heavy métal importants : Pyromania de Def Leppard, Balls to the Wall d’Accept, Bark at the Moon d’Ozzy Osbourne, Metal Health de Quiet Riot, Piece of Mind d’Iron Maiden. Côté rock progressif : 90125 de Yes et le dernier album de Pink Floyd avec Roger Waters, The Final Cut.

En Allemand

Au début des années 80, certains artistes se sont faits connaître partout dans le monde dans leur langue. Ce fut le cas de Nena. Débutant sous forme de groupe en Allemagne, le nom est devenu synonyme de la chanteuse. Le groupe lance l’album Nena en 1983 et la chanson 99 Luftballons fait le tour de la planète. L’année suivante Nena a fait une version anglophone de la chanson sous le nom de 99 Red Balloons, mais je me souviens très bien d’avoir écouté la chanson en allemand beaucoup plus que la version en anglais à l’époque.

Toujours en Allemagne, Nina Hagen a lancé son album Angstlos. La pièce New York New York a fait le bonheur des gens sur les pistes de danse en Amérique du Nord. Je me souviens qu’elle avait une excentricité encore plus forte que les vedettes américaines et britanniques.

Je dois aussi souligner Der Kommissar de l’autrichien Falco qui a été lancée entre 1981 et 1983 dans divers pays dans le monde. En 1983, la chanson tournait partout. En 1985, il reviendra avec Rock Me Amadeus.

Naissances et décès

En 1983 au Québec, Andrée Watters est née le 25 janvier. Les sœurs Annie et Suzie Villeneuve sont nées le 5 mai.

Yelle est née le 17 janvier, Carrie Underwood le 10 mars, Mika est né le 18 août, Amy Winehouse le 14 septembre.

Côté des décès, Karen Carpenter du groupe The Carpenters est décédée le 4 février, le bluesman Muddy Waters le 30 avril et le chanteur français Tino Rossi le 26 septembre 1983.

6 réflexions sur “La musique en 1983

  1. Pingback: La musique en 1984 | FrancoMusique

  2. Pingback: La musique en 1985 | FrancoMusique

  3. Pingback: La musique en 1986 | FrancoMusique

  4. Pingback: La musique en 1987 | FrancoMusique

  5. Pingback: La musique en 1988 | FrancoMusique

  6. Pingback: La musique en 1989 | FrancoMusique

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s