La musique en 1982

1982

Avant de continuer les lignes qui suivent, je vous invite à lire les deux premiers articles de cette série qui présente l’année 1980 et l’année 1981.

L’année 1982 a été marquante pour moi. J’ai eu mon premier 33-tours (vinyle) francophone, l’album Chimères de Diane Tell (que j’ai encore). Alors que j’avais écouté la musique d’Olivia Newton-John étant plus jeune, en 1982 elle est devenue ma plus grande idole. Cette même année, Claude Dubois lance son album Sortie Dubois, alors qu’il sortait de prison, spectacle que je suis allé voir au Forum de Montréal. Les trois deviennent mes idoles de jeunesse.

Canada français

En 1982, au Gala de l’ADISQ, Claude Dubois a été le grand gagnant de cette soirée. Il a reçu le prix de Chanson de l’année pour Plein de tendresse, Microsillon de l’année pour Sortie Dubois, Interprète masculin de l’année, Microsillon de l’année-auteur et ou compositeur-interprète et finalement le prix du Spectacle de l’année – Musique et chansons. Les chansons Plein de tendresse, Femmes ou filles, Femme de société (Sally’s Song) en duo avec Léo Kay ont été numéro un sur les palmarès au Québec.

Du côté féminin Diane Dufresne qui a lancé son album Turbulences en 1982, a reçu le prix de Microsillon de l’année – Populaire et celui d’Interprète féminine de l’année. Sa chanson La dernière enfance a été numéro un sur les palmarès. La pièce qui aura tout de même marqué la carrière de Dufresne se retrouve sur ce même album, Oxygène.

Toujours au Gala de l’ADISQ, c’est Nanette Workman qui a reçu le prix du 45 tours le plus vendu pour sa chanson Call Girl. Et Corbeau a eu le prix du Groupe de l’année.

1982 a été marquée par la comédie musicale Pied de poule, mettant en vedette Normand Brathwaite, Marc Labrèche et Nathalie Gascon. Plusieurs pièces ont tourné à la radio, dont la chanson thème Pied de poule et La rue Rachel. Ma préférée était Le dernier astrobus pour Vénus. Au Gala de l’ADISQ, Pied de poule a reçu le prix de Révélation de l’année. La chanson thème demeurera un classique de la chanson québécoise, interprétée par Geneviève Lapointe (sœur de Louise Portal et auteure des grands succès du groupe Les B.B.) en Dolby Stéréo. Pour ma part, j’ai vu la comédie musicale sur scène à l’époque et c’était très bon grâce à ses chansons urbaines et sa sonorité new wave.

Parlant de new wave, Belgazou est arrivée dans cette même mouvance avec un premier album. Son tube Talk about it a marqué les années 82-83.

En plus de remporter le prix du Microsillon de l’année – Musique instrumentale pour Hors d’œuvres, François Dompierre a eu un succès à la radio avec la pièce Meringue glacée. Cet album se classe à côté de Neiges d’André Gagnon et Inscape d’Alexandra Stréliski dans l’histoire de la musique québécoise où la musique instrumentale flirte avec la musique populaire.

Du côté des palmarès, les autres chansons qui se sont retrouvées numéro un sont Madame de Peter Pringle, Soleil soleil de Jacques Michel, Les 12 tubes de Richard Anthony, Secrétaire de star de Fabienne Thibeault, Oh Milady (c’est presque le temps) de Beau Geste, Je suis ton amie de Suzanne Parayre, Sérénade d’amour de Mario Cadotte.

En 1982, Diane Tell connaît toujours un succès fulgurant et sort son album Chimères avec les grands succès Souvent, longtemps, énormément et La falaise. Suite à ce disque, elle s’installe en France. C’est malheureux pour le public canadien, car elle a un peu disparu de la scène d’ici jusqu’à dernièrement où elle a fait un grand retour. On s’ennuyait d’elle!

Il est important aussi de souligner le premier album de Martine St-Clair, Coeur ordinateur, avec des textes de Luc Plamondon. St-Clair marquera la décennie des années 80.

De mon côté, l’album qui m’a probablement le plus marqué, à part celui de Diane Tell, c’est celui du groupe La Belle et la bête. L’album Un a été malheureusement le seul de ce projet de Christiane Robichaud.

Jane Fonda et Olivia Newton-John ont aidé à rendre les exercices d’aérobie populaires en Amérique du Nord. Le Québec a suivi la vague. Claire Pimparé, bien connue dans l’émission Passe-Partout, a fait l’album Dansexercise. Dominique Michel a aussi fait la même chose avec le disque Dominique en forme.

En Europe francophone

Le suisse Patrick Juvet a deux grand succès qui se retrouvent numéro un au Québec, Pas folle de moi et Cette fille, tirées de son album Rêves immoraux lancé en 1982. Le français Thierry Pastor lance un premier album, Le coup de folie, en 1982. La pièce titre connaît un énorme succès même au Québec.

Lancée l’année précédente en single et en 1982 sur un album, la chanson Chacun fait (c’qui lui plaît) du duo Chagrin d’amour se retrouve numéro un dans les palmarès français. Elle tourne aussi beaucoup au Québec. Elle est considérée comme la première chanson rap en français. J’ai tellement écouté cette chanson!

En 1981, Gérald Blanchard arrive avec son accordéon et lance un premier album, Troglo dancing. Sa chanson Rock Amadour est un succès sur les palmarès en France en 1982.

Toujours en 1982, Dorothée lance son plus grand album, La menteuse. Sa chanson Hou! La menteuse est un énorme succès. Jean-Jacques Goldman nous présente un album éponyme qui contient plusieurs hits, dont Quand la musique est bonne qui montera dans les palmarès en France en fin d’année. Enfin, on retrouve aussi les succès Les Corons de Pierre Bachelet, Il tape sur des bambous de Philippe Lavil et Femme que j’aime de Jean-Luc Lahaye.

La France n’échappe pas à la mode des exercices d’aérobie. L’émission de télé Gym Tonic, animée par Véronique et Davina a connu un grand succès et deux albums ont été créés qui se sont glissés dans les palmarès.

Canada anglais

Le trio rock Rush lance l’album Signals en 1982 en incorporant beaucoup de synthétiseurs. Le résultat est satisfaisant pour le groupe alors que plusieurs chansons se retrouvent sur les palmarès, dont Subdivisions, The Analog Kid et New World Man.

Le rock canadien est à son apogée. Le groupe Payola$ lance l’album No Stranger to Danger. La chanson Eyes of a Stranger se retrouve à la tête des palmarès et demeure jusqu’à aujourd’hui un classique du rock canadien. Il y a aussi le groupe Toronto qui lance son troisième album, Get It on Credit contenant son plus grand succès jusqu’à ce jour, Your Daddy Don’t Know. C’est l’époque où le rock se change en glam rock avec les cheveux en l’air et où elle guitares sont aux côtés des synthétiseurs.

Après une pause avec le groupe Chilliwack qui roulait vraiment bien en 1981, Ab Bryant et Brian MacLeod décide de monter un autre groupe, Headpins. Headpins, avec à sa tête Darby Mills, lance un premier album Turn it Loud, le succès est immédiat avec la pièce Don’t It Make Ya Feel. À noter que Headpins et Toronto sont des groupes qui continuent encore de jouer sur scène de nos jours. Par contre, Darby Mills a quitté Headpins il y a quelques années pour une carrière solo.

Toujours dans le rock, le montréalais Aldo Nova arrive avec un premier album et sa chanson Fantasy devient rapidement un classique. Plusieurs artistes québécois connaissent aussi un grand succès sur la scène « dance » en anglais, dont Gino Soccio, Kaméléon, Lime, et Voggue. Enfin, il y a Men Without Hats qui lance son album Rhythm of Youth amenant les gens à danser sur les pistes de danse sur la chanson The Safety Dance.

Dans le monde anglophone

Alors que je suis DJ dans une danse, je place un album que je viens de m’acheter, Thriller de Michael Jackson. À la première écoute de Billie Jean, les gens de la salle me demandent de faire jouer l’album au complet. Cet album de 1982 marquera l’histoire de la musique dans le monde.

Après un énorme succès avec sa chanson Kids in America, la britannique Kim Wilde lance son deuxième album, Select, contenant le titre Cambodia qui connaitra un énorme succès en Europe. Elle avait de bonnes chansons, une bonne présence sur scène et son look attirait aussi la jeunesse. Le groupe britannique Imagination lance In the Heat of the Night contenant la chanson Just an Illusion qui tourne beaucoup en Europe comme au Canada.

Paul McCartney a connu un grand succès avec son album Tug of War et surtout sa chanson Ebony and Ivory interprétée avec Stevie Wonder. Enfin, toujours du côté britannique, The Alan Parsons Project a lancé l’album Eye in the Sky. La chanson thème a été numéro un au Canada.

En 1981, l’australienne Olivia Newton-John avait lancé son album Physical. L’année suivante, les succès continuent avec les titres Physical, Make a Move on Me, Heart Attack qui se retrouvent numéro un au Canada. Tout le monde veut faire de la danse aérobique. Pour ma part, Olivia Newton-John était devenu mon idole de jeunesse. Je dois avouer que je l’écoute encore aujourd’hui autant avec ses albums country, new age que pop.

C’est l’apogée de Hall & Oates alors que le duo américan lance le disque Private Eyes en 1981. De cet album, le single I Can’t Go for That (no Can Do) sort et joue pendant toute l’année suivante. En 1982, le duo continue sa montée et lance l’album H2O avec le succès Maneater qui se retrouve numéro au Canada et dans plusieurs autres pays dans le monde. Au début des années 80, on semblait les voir partout et il y avait toujours une chanson du duo sur un palmarès.

En 1982, l’américain John Cougar (Mellencamp) a lancé son album American Fool contenant les succès Hurts So Good et surtout, Jack & Diane qui se retrouva au sommet des palmarès au Canada et aux États-Unis. Toujours des États-Unis, la chanteuse Patrice Rushen a présenté son album Straight from the Heart qui contient sa chanson la plus populaire de sa carrière Forget Me Nots.

Enfin, Prince a lancé son album 1999 qui contient les chansons 1999 et Little Red Corvette. L’artiste est en pleine montée et il atteindra l’apogée l’année suivante avec Purple Rain.

De mon côté, j’ai adoré le duo britannique Yazoo formé par Vince Clark et Alison Moyet. L’album Upstair’s at Eric a été très bien reçu et la chanson Don’t Go s’est faufilée rapidement sur les palmarès.

Naissances et décès 

Au Canada, Émily Bégin est née le 21 janvier, Marie-Élaine Thibert le 18 avril et Gabrielle Destroismaisons, le 29 décembre 1982. Le chef d’orchestre Wilfrid Pelletier est décédé le 9 avril. Le célèbre pianiste canadien Glen Gould est décédé le 4 octobre 1982.

Du côté de la France, Lorie est née le 2 mai, Julien Doré le 7 juillet, Leroy Nolwenn le 28 septembre et finalement Jenifer, le 15 novembre 1982.

Du côté américain, Kelly Clarkson est née le 24 avril. C’est aussi l’année de naissance d’Adam Lambert, LeAnn Rimes, Ne-Yo, Nicki Minaj.

Un grand guitariste rock est décédé, Randy Rhoads, le 19 mars de cette année. Il demeurera jusqu’à ce jour une légende du rock pour avoir accompagner avec son style classique le chanteur heavy métal Ozzy Osbourne. Un autre grand est décédé cette même année, un des plus grands compositeurs jazz, Thelonious Monk. Le meilleure pianiste jazz selon moi par son syle spontané et saccadé.

7 réflexions sur “La musique en 1982

  1. Pingback: La musique en 1983 | FrancoMusique

  2. Pingback: La musique en 1984 | FrancoMusique

  3. Pingback: La musique en 1985 | FrancoMusique

  4. Pingback: La musique en 1986 | FrancoMusique

  5. Pingback: La musique en 1987 | FrancoMusique

  6. Pingback: La musique en 1988 | FrancoMusique

  7. Pingback: La musique en 1989 | FrancoMusique

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s