La musique en 1988

On continue notre voyage à travers les années 80 avec l’année 1988. On passera donc à travers certains albums et certaines chansons au Canada, en France et dans le monde. Avant de continuer les lignes qui suivent, je vous invite à lire les premiers articles de cette série qui présente les années 1980, 1981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987.

De nos jours, nous sommes entourés de musique anglophone. Dans les années 80, nos radios jouaient aussi de la musique de plusieurs langues, on a qu’à penser à la chanson allemande d’artistes comme Nina Hagen, Falco, Nena. En 1988, plusieurs chansons dans diverses langues européennes ont parcouru la planète comme nous allons voir dans la dernière partie de cet article.

Donnons un peu de contexte culturel à cette année. Au Québec en 1988, le film Les Tisserands du pouvoir sort dans les salles de cinéma. En France, on peut voir Le Grand bleu. Aux États-Unis, les gens se précipitent pour aller voir le film Who Framed Roger Rabbit qui mélange les styles. La série Die Hard débute et Rain Man est numéro un au box office.

Au Québec, les chaînes MétéoMédia et Canal Famille sont maintenant en ondes. C’est la fin des séries Le Parc des braves et À temps plein, et c’est la diffusion de l’unique saison de Rock où on peut voir le chanteur Pierre Flynn. À la télé américaine, Roseanne et Murphy Brown débutent. C’est la fin de Magnum P.I. et St. Elsewhere.

Allons voir en musique…

Canada français

En 1988, René et Nathalie Simard lancent un album suite au succès de la chanson Tourne la page sortie l’année précédente. La chanson remporte d’ailleurs le prix 45 tours ou 12 pouce le plus vendu et le prix du Vidéoclip de l’année au gala de l’ADISQ. Elle se retrouve sur cet album, en plus des succès Lui et Catherine.

1988 a été une année riche en albums. Premièrement, on doit absolument parler de l’arrivée de Mitsou avec son premier disque, El Mundo. Elle a connu un succès incroyable du côté francophone, mais les anglophones ont aussi découvert et aimé l’artiste. Il y a eu plusieurs titres qui ont passé à la radio, incluant l’unique Bye bye mon cowboy. Je me souviens d’être allé la voir sur scène à cette époque. Les fans criaient tellement en la voyant. Il y a aussi des singles de ces nouvelles vedettes qui tournent beaucoup : Hélène d’un dénommé Roch Voisine, Alger d’un gars très original, Jean Leloup et puis Dans la peau de la presque gothique Marie Carmen.

Il y a aussi d’autres nouveaux visages sur la scène francophone au Canada. Johanne Blouin lance un album hommage à Félix Leclerc, Merci Félix. Ceci fera connaître les chansons de Leclerc à toute une nouvelle génération. Johanne Blouin est d’ailleurs en nomination en 1989 au JUNO Awards comme chanteuse de l’année contre k.d.lang, Rita MacNeil, Anne Murray et Céline Dion. C’est cette dernière qui a gagné. Pier Béland lance un premier album intitulé Chante l’amour. Luc De La rochellière arrive avec ses chansons engagés dans Amère America. Joe Bocan présente un album éponyme qui contient de bonnes chansons autant par la production que par ses textes qui font parler énormément comme Ces femmes voilées.

C’est aussi le début d’une autre vague d’artistes de la francophonie canadienne qui débute avec le groupe de la Saskatchewan Hart Rouge qui lance un album éponyme.

Pour plusieurs, l’année 1988 aura été marquée par l’album Rendez-vous doux de Gerry Boulet. Alors que son groupe Offenbach était boudé par les galas, Gerry Boulet est maintenant invité et gagne même le prix de Microsillon de l’année – Rock à l’ADISQ. Il a aussi reçu le prix du Spectacle de l’année – Rock, un show que je suis allé voir mais où Gerry a arrêté après trois chansons. Plusieurs artistes ont collaboré à l’album, dont Marjo.

On a parlé beaucoup de Martine St-Clair dans notre rétrospective des années 80. En 1988, Martine St-Clair lance un album éponyme avant de changer de look deux ans après. Sa chanson Au cœur du désert a été en nomination à l’ADISQ pour le prix de Chanson populaire de l’année et le prix Auteur-compositeur de l’année pour St-Clair. Une excellente chanson! On doit aussi mentionner Danse avec moi.

Un autre artiste qui a reçu beaucoup de nominations à l’ADISQ a été Richard Séguin. En 1988, il fait un peu comme Pierre Flynn l’année précédente et nous offre un hommage au « road-trip » américain de Jack Kerouac avec Journée d’Amérique. Il est devenu en quelque sorte notre John Cougar Mellencamp. Ma meilleure chanson demeure justement L’Ange vagabond, titre d’un livre de Jack Kerouac. Pierre Flynn a co-écrit le texte pour la pièce Tu reviens de loin avec Séguin et Paul Pagé.

Dans les années 80, Daniel DeShaime est surtout connu comme paroliers pour son travail sur l’album Tension attention de Daniel Lavoie et plusieurs autres. En 1988, il lance un album intitulé Blanche nuit qui le place à l’avant-scène. Sa chanson Un peu d’innocence tourne partout.

Le rockeur Michel Pagliaro nous offre un superbe album du nom de Sous peine d’amour. On souligne la chanson L’espion. Paul Piché arrive avec le disque Sur le chemin des incendies. Il contient des chansons telles que J’appelle et Un château de sable. Ginette Reno nous offre Ne m’en veux pas et Mario Pelchat présente un album éponyme qui le place en nomination dans plusieurs catégories à l’ADISQ l’année suivante. Et Robert Charlebois nous offre l’album Dense avec la pièce Silence on danse.

L’Europe francophone

Plusieurs artistes débutent en 1988. Florent Pagny sort une première chanson, N’importe quoi, un discours contre la drogue. La pièce est un grand succès toute l’année. Il suit avec Laissez-nous respirer qui est aussi très populaire. Liane Foly lance un premier album, The Man I Love et Guesch Patti lance Labyrinthe. Sa chanson Étienne se retrouve à la tête du palmarès français. Patricia Kaas lance son premier album, Mademoiselle chante…, rappelant une autre époque de la chanson française. Ses chansons Mon mec à moi et Mademoiselle chante le blues sont écoutées énormément au Québec comme en France.

Après un grand succès avec la chanson Joe le taxi, Vanessa Paradis lance un premier album en 1988. Intitulé « M et J », les lettres représentent les initiales de Marilyn Monroe et de John Kennedy. On y retrouve Joe le taxi et les nouvelles chansons Marilyn et John et Maxou qui parle de James Dean dans le film À l’est d’Eden.

Mylène Farmer revient avec un deuxième album tout aussi populaire que son premier. Le titre Ainsi soit je… contient les chansons Sans contrefaçon, Pourvu qu’elles soient douces et Sans logique. Pour cet album, elle ajoute le texte L’horloge de Charles Baudelaire et reprend Déshabillez-moi de Juliette Gréco. Farmer devient la première femme française à vendre plus d’un million d’exemplaires d’un album, devenant même l’album le plus vendu en France pour toute la décennie. La chanson Pourvu qu’elles soient douces devient un ver d’oreille et joue partout. Le clip qui se déroule comme un mini-film durant la Guerre de Sept Ans se retrouve dans le Livre Guinness des records comme étant le clip français le plus dispendieux et ayant le plus de figurants.

Véronique Sanson lance l’album Moi le venin. Sa chanson Allah est un succès mais lui cause des ennuis alors qu’elle reçoit des menaces dans la foulée de la sortie du livre Les Versets sataniques de Salman Rushdie.

La chanteuse britannique Sandy lance J’ai faim de toi, un single qui devient numéro un en France. La chanson est basée sur une publicité de yaourt où Sandy Stevens chante le slogan. Elle lance un premier album en anglais la même année et elle suivra avec un album francophone en 1989 suite à son grand succès en France.

Renaud lance Putain de camion, un album qui est dédié aux enfants de Coluche.

À la fin de l’année 1987, Jean-Jacques Goldman lance son album Entre gris clair et gris foncé. Il devient un succès monstre en 1988 avec des chansons comme Là-bas en duo avec la chanteuse britannique Sirima, chanson qui se retrouve à la tête du palmarès français. L’année suivante, Sirima lance son propre album. Malheureusement, trois semaines après la sortie de l’album, son conjoint la tue à coup de couteau le 7 décembre 1989.

Un autre succès en France en 1988, la chanson À caus’ des garçons interprétée par le duo du même nom. Elle est lancée l’année précédente, mais en 1988 on l’entend partout. Yelle en fera une reprise en 2007.

En 1988, Michel Armengot se fait connaître sous le nom d’Art Mengo en lançant la chanson Les parfums de sa vie (je t’ai tant aimée). Toute l’année on peut entendre une chanson humoristique lancée l’année précédente, La Queuleuleu interprétée par André Bézu.

En 1988, deux DJs du sud de la France lance le single Nuit de folie. Le duo Début de soirée connaît un grand succès alors que la chanson est vendue à plus de 1 million d’exemplaires. C’est la chanson de l’été!

Glenn Medeiros, artiste d’Hawaï qui vient de remporter un concours d’une station de radio va en studio pour enregistrer une reprise d’une chanson de George Benson, Nothing’s Gonna Change My Love For You. Sur un plateau de télé, il rencontre la vedette de l’heure, Elsa. Les deux se retrouvent en studio et enregistre Un roman d’amitié, où il accompagne Elsa. Les deux chansons sont au top des palmarès en France.

De mon côté, en 1988 j’ai acheté l’album Quel enfer! du duo Niagara. Pour moi, il est indémodable. La chanson Assez! est toujours aussi planante et Soleil d’hiver nous donne un brin de nostalgie de cette belle décennie musicale. Le clip d’Assez est mémorable par la prestance de Muriel Moreno et ses images de troupe de cirque dans unn style « vaudeville ».

Enfin, en 1988 on peut voir le film Le Grand bleu de Luc Besson au cinéma. Sa bande sonore écrite par Éric Serra remporte un prix Victoire et le César de la meilleure musique écrite pour un film en 1989.

Canada anglais

1988 marque l’année où il n’y a pas eu de prix JUNO.

Des artistes montréalais sont populaires sur la scène anglophone. On a qu’à penser aux artistes qui sont en nomination à l’ADISQ en 1989 : Corey Hart, Sass Jordan, Michel Lemieux, Too Many Cooks et Karen Young.

En 1988, Corey Hart lance un quatrième album, Young Man Running, contenant le succès In Your Soul. Leonard Cohen lance I’m Your Man, un disque très important dans sa carrière avec sa sonorité plus moderne que ses précédents.

C’est le début de la carrière d’un grand bluesman, Colin James. Il lance son premier album qu’il a enregistré à Miami. Il y a aussi Sass Jordan qui lance un premier disque, Tell Somebody. Dès le départ, on s’aperçoit qu’on a devant nous une grande chanteuse du rock canadien.

En 1988, le groupe Glass Tiger lance son deuxième album, Diamond Sun. La chanson I’m Still Searching est numéro un au Canada. Le groupe Honeymoon Suite nous présente un troisième disque, Racing After Midnight. On peut sentir un essoufflement, mais l’album contient le succès Love Changes Everything. The Northern Pikes lance un deuxième disque, Secrets of the Alibi contenant les chansons Wait For Me et Hopes Go Astray. Et le groupe Spirit of the West nous livre Labour Day.

Formé en 1984 à Ottawa, le groupe One to One, composé de Louise Reny et Leslie Howe, nous offre un deuxième album en 1988 contenant le succès Hold Me Now. Ce même groupe, on se rappelle, a changé de direction et de nom en 1993 en s’appelant Sal’s Birdland (que j’ai beaucoup aimé).

On connaît Tom Cochrane comme leader du groupe Red Rider depuis plusieurs années mais c’est véritablement avec l’album Victory Day qu’il se fait un nom. Sous le nom Tom Cochrane and Red Rider, le disque présente un classique de la chanson canadienne, Big League.

De mon côté, j’ai beaucoup aimé le premier album du groupe Candi & The Backbeat et surtout la chanson Under Your Spell. Malheureusement, Candi s’est séparé après 1990. La chanteuse Candita Pennella est allé faire un baccalauréat en éducation et est devenue professeur.

Enfin, mon autre coup de cœur de l’année a été le premier album de The Pursuit of Happiness, Love Junk.  Les chansons Hard to Laugh et I’m an Adult Now sont devenues des chansons classiques du répertoire canadien.

Le monde anglophone

1988 marque le début de plusieurs carrières. La chanteuse américaine Tracy Chapman lance un premier album, rappelant les belles années des chansons engagées. Ses pièces Talkin’ Bout A Revolution et Fast Car tournent partout. Elle jouera au Concert hommage des 70 ans de Nelson Mandela diffusé dans une soixantaine pays, la faisant connaître au monde entier. C’est aussi le début de carrière de la chanteuse suédoise Neneh Cherry qui lance le single Buffalo Stance.  Et La chanteuse britannique Yazz lance un premier album, Wanted, contenant le tube The Only Way Is Up.

En 1988, la chanteuse australienne Kylie Minogue lance un premier album intitulé tout simplement Kylie. On y retrouve son succès Locomotion lancé l’année précédente. La pièce I should Be So Lucky est numéro un peu partout en Europe. On pensait à l’époque que Kylie disparaîtrait peu à peu au fil des ans. Tout le contraire, elle est devenue un symbole au même titre que Mylène Farmer en Europe pour les communautés LGBTQ.

C’est l’année aussi où le duo Milli Vanilli connaît du succès avec un premier album, All or Nothing. La chanson Girl You Know It’s True est un énorme succès. Deux ans après, on apprendra que le duo n’a pas chanté sur aucune chanson sur l’album.

Il y a aussi l’artiste irlandaise Enya qui lance son deuxième album, Watermark, qui est un énorme succès. 1988 est vraiment l’année où elle se fait connaître du grand public. Nous sommes en plein dans une vague « new age » avec d’innombrables livres, des boutiques de cristaux, et voilà qu’Enya fait de la musique qui s’inscrit bien dans celle-ci.

Le « boy band » New Kids on the Block lance un deuxième album qui le place au sommet des palmarès. Hangin’ Tough contient des titres comme You Got It (The Right Stuff) et Please don’t Go Girl. En 1988, le groupe devient un phénomène traçant la voie aux autres boy bands qui suivront.

On peut entendre toute l’année la chanson Could’ve Been de la chanteuse Tiffany lancée l’année précédente. En 1988, elle continue avec un second album, Hold An Old Friend’s Hand. Même chose pour Rick Astley qui joue partout sur la radio avec sa chanson Never Gonna Give You Up lancée l’année précédente. En 1988, il lance un deuxième album, Hold Me In Your Arms.

Elton John lance Reg Strikes Back et sa chanson I Don’t Wanna Go On With You Like That est numéro un au Canada. Un autre qui est très populaire au Canada, le britannique Billy Ocean avec sa chanson Get Outta My Dreams, Get Into My Car de son album Tear Down These Walls.

En 1988, le film Buster mettant en vedette Phil Collins sort au grand écran. La chanson A Groovy Kind of Love de Collins est numéro un au Canada et aux États-Unis.

Alors que Samantha Fox tourne toujours à la radio, une nouvelle venue semble vouloir faire la même chose en approchant la musique par un look sexy. Sabrina lance un premier album en septembre 1987. Sa chanson Boys (Summertime Love) est un succès toute l’année suivante. Son style italo-disco plaît aux jeunes. En 1988, elle revient avec Super Sabrina.

La chanteuse britannique Sam Brown lance un premier album intitulé Stop. La chanson titre se retrouve sur les palmarès de plusieurs pays dans le monde.

Bobby McFerrin se fait connaître avec sa chanson Don’t Worry, Be Happy. La chanson se retrouve dans la bande sonore du film Cocktail mettant en vedette Tom Cruise.

Côté groupe, un « supergroup » est né, les Traveling Wilburys lance un premier album. On retrouve George Harrison, Jeff Lynne, Bob Dylan, Rob Orbison et Tom Petty dans des chansons vraiment intéressantes rappelant les belles années des Beatles.

Un autre groupe qui gagne toujours en popularité, U2. La formation irlandaise lance Rattle and Hum. On sent la culture américaine peu à peu s’imprégner à sa sonorité.

Public Enemy nous présente son deuxième album It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back. Encore une fois, Chuck D écrit des textes engagés avec des chansons qui parlent de politique. C’est encore aujourd’hui un des meilleurs albums rap de tous les temps.

Côté rock et heavy métal, le single Sweet Child o’ Mine du groupe Guns N’ Roses joue énormément. Iron Maiden lance l’album Seventh Son of a Seventh Son. Metallica nous présente son …And Justice for All incluant la célèbre chanson One. C’est la première fois qu’un clip est fait avec le groupe. On peut y voir des images du film Johnny Got His Gun. Van Halen sort OU812 avec des chansons telles que When It’s Love et Black and Blue. Parlant de Van Halen, l’ex-chanteur David Lee Roth a lancé en 1988 son album Skyscraper contenant la chanson Just Like Paradise avec la guitare de Steve Vai et à la basse, Billy Sheehan.

Il y a aussi Lita Ford qui lance l’album Lita. Elle a une nouvelle gérante du nom de Sharon Osbourne et le mari de celle-ci accompagne Lita sur la chanson Close My Eyes Forever. Comme batteur, elle utilise les services de Myron Gromacher bien connu pour son travail avec Pat Benatar.

Le groupe glam metal Poison lance un deuxième album, Open Up and Say… Ahh! qui contient les succès Nothin’ But A Good Time et Your Mama Don’t Dance.

Autres langues

En 1936, Maria Dolores Pradera interprète la valse péruvienne Que nadie sepa mi sufrir.  En 1957, Édith Piaf l’adapte en français. Et voilà qu’en 1988, François Berthelot, sous le nom de PACO, la reprend avec le nom d’Amor de mis amores. Chantée en espagnole, elle se retrouve numéro un en France avec une vente de 800 000 exemplaires.

En 1969, Chico Buarque enregistre la chanson Essa moça tá diferente. En 1988, elle est reprise dans une publicité de Schweppes Dry et devient numéro un en France.

Lancée l’année précédente, la chanson Bamboléo des Gipsy Kings est écoutée en Europe comme au Canada en 1988. Même chose pour La Bamba, thème du film du même nom en 1987. La reprise de Ritchie Valens interprétée par Los Lobos joue partout en 1988.

Je me souviens très bien d’Ofra Haza en 1988. La chanteuse israélienne connaît un succès fou avec sa chanson Im Nin’alu lancée l’année précédente. Le texte est basé sur un poème hébreu. La chanson est numéro en Allemagne et se retrouve sur les palmarès aux États-Unis et dans plusieurs pays.

En 1987, la chanteuse italienne Gianna Nannini lance le single I maschi. L’année suivante, la chanson atteint la seconde place du palmarès en France et se retrouve sur plusieurs autres en Europe.

Naissances et décès

C’est l’année de naissance de Rihanna (20 février), Adele (6 mars), Christine and the Queens (1er juin), Hayley Williams (27 décembre).

C’est aussi l’année du décès de Félix Leclerc au Québec, le 3 août, qui est un peu le père des chansonniers québécois.

Du côté américain, Andy Gibb est décédé le 15 janvier 1988. C’est un artiste que j’ai écouté beaucoup quand j’étais plus jeune. Il y a aussi Roy Orbison qui est décédé cette même année, une mort qui a pris tout le monde par surprise alors qu’il revenait dans les palmarès avec des succès avec The Traveling Wilburys et sa chanson In Dreams dans le film Blue Velvet de David Lynch.

 

Une réflexion sur “La musique en 1988

  1. Pingback: La musique en 1989 | FrancoMusique

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s