Martin Deschamps fête les 20 ans de l’album Comme je suis

Martin Deschamps

Martin Deschamps est de retour avec un nouvel album. Nous avons décidé de prendre l’occasion pour parler un peu de sa carrière et de ses collaborations.

 

Le 13 septembre, tu lances un nouvel album intitulé Comme je suis 2020. Est-ce que tu peux me parler de ce nouvel album? 

C’est un « remake » de mon tout premier album en 2000 sur lequel on peut compter plusieurs hits (Quand?, Comme je suis, Casanova, Ma blonde est tellement, Le gauche, …). Pour célébrer les 20 ans de Comme je suis (l’original), j’ai invité des ami(e)s artistes à venir en studio chez moi afin de réenregistrer des nouvelles versions des 10 chansons de l’album. J’ai eu un plaisir fou à travailler avec eux. Je me suis permis d’ajouter une nouvelle chanson à ce projet, chanson que j’ai composée pour faire un duo avec ma fille Lou Granger Deschamps. C’est magnifique!

 

Il y a deux Franco-Ontariens sur ton nouvel album, Damien Robitaille et Reney Ray. Du côté de l’Ontario, nous sommes bien contents. Pourquoi les avoir choisis?

J’ai toujours été un fan de Damien Robitaille. Son humour et son style excentrique me font tripper. C’est pourquoi le casting a été facile avec lui. La chanson humoristique « Ma blonde est tellement… » lui va TELLEMENT bien! J’ai connu Reney Ray quand elle est venue enregistrer son album chez moi. Depuis ce temps-là, nous sommes devenus des bons amis. Elle est très talentueuse et sa voix me donne des frissons tellement c’est beau.

 

Comment te sens-tu de jouer avec des légendes comme Nanette Workman et Patrick Norman?

Ce sont avant tout des ami(e)s de longue date. J’ai eu la chance de les côtoyer tout au long de ces 20 dernières années. Ce sont des légendes en effet. Des gens qui ont su laisser leur marque dans le monde de la musique et qui continuent de rayonner. Ce sont des personnes fantastiques et je me considère privilégié de pouvoir chanter mes chansons avec eux!

 

 

Sur l’album, on retrouve aussi le nom de Lou Granger-Deschamps. Est-ce qu’elle veut suivre les traces de son père en musique? Est-ce qu’elle va te suivre en spectacle?

Elle sera sûrement du spectacle avec nous. C’est déjà une belle artiste. Elle chante avec passion et elle a du « chien » ! Comme son père finalement!!! Elle ne sait pas encore si elle en fera une carrière mais de partager la scène avec elle, pour moi c’est tout un bon feeling!

 

Que représente pour toi le groupe Offenbach?

Offenbach a marqué mon adolescence. J’avais tous les albums et j’écoutais chanter Gerry Boulet religieusement! J’avais même monté un show HOMMAGE avec mon band Deep Freeze à l’époque! Donc, imaginez mon bonheur quand j’ai eu la chance de devenir le chanteur de ce groupe mythique. C’était complètement incroyable, au-delà de tous mes rêves. Ça été mon tremplin et mon école de Rock n’ roll avec les trois meilleurs professeurs: Breen LeBoeuf, John McGale et Johnny Gravel. Je n’oublierai jamais ça! (Breen et John, encore des Franco-Ontariens!!!Ha! Ha!)

 

Quand tu étais adolescent pensais-tu faire une carrière en musique?

Dès l’âge de 11 ans, je me suis mis à écouter beaucoup de musique. J’ai aussi eu mon premier kit de drum à ce moment-là! J’ai rencontré des amis musiciens pour monter un band et j’étais persuadé dès lors que la musique ferait toujours partie de ma vie!

 

Que représente pour toi la langue française?

C’est une langue fabuleuse mais compliquée!!! La grammaire et l’orthographe sont souvent complexes à maîtriser. C’est une langue facile à « faire sonner » par contre. Sa poésie est enchanteresse et son joual fort sympathique!

 

À ton âge aujourd’hui, est-ce que tu trouves ça plus facile de vivre avec un handicap que quand tu étais jeune?

Cette différence physique me suit depuis ma naissance. Pas plus et pas moins difficile. Je vis bien avec, c’est tout!

 

Qu’est-ce qui te rend heureux dans la vie?

Une « ride » de moto, un souper en famille, un jam avec les copains, chanter sur une scène!!!

 

 

Quel est le meilleur album francophone de tous les temps?

« Offenbach EN FUSION » avec le Vic Vogel Big Band (1979). C’est un tour de force d’avoir pu mettre des arrangements de big band sur ces classiques du Rock Québécois. Aussi, en 2005, j’ai eu la chance de reproduire les chansons de cet album sur scène avec Vic, les Offenbach et tout le big band en tournée. Chaque fois que j’entends ces chansons, ça me rappelle à quel point je suis chanceux de faire ce métier.

 

Quels sont tes projets pour la prochaine année?

Je souhaite pouvoir présenter le show COMME JE SUIS 2020 partout au Québec et dans la francophonie canadienne en compagnie de mes amis artistes. J’ai aussi un projet Country Rock en chantier…À suivre!

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s