J.A.M. fait tomber les barrières

À chaque semaine, on reçoit des courriels d’artistes qui nous demandent d’écouter leurs chansons, faire un article, d’essayer de les « booker » pour un spectacle. Il est très difficile de réponse à la demande, car ça ne demeure qu’un blog. Mais, on tente le plus souvent possible de faire découvrir des nouveaux artistes.

Cette semaine, j’ai décidé de vous présenter un nouvel artiste de la scène émergente. Son nom : J.A.M.

 

FrancoMusique : Tu es originaire de quel endroit?
J.A.M. : Je suis né à Montréal et j’ai grandi ici. Mes deux parents sont libanais.

Tu fais de la musique combien de temps?
Je fais de la musique sérieusement depuis trois ans. J’ai commencé à écrire quand j’avais 15 ans (j’ai maintenant 20), mais je me suis vraiment lancé deux ans plus tard, à 17.

De quels instruments de musique joues-tu?
Aucun! J’écris, et je produis avec beaucoup de sampling. 🙂 

Quel genre de musique fais-tu?
Je fais du Hip-hop/rap.

Tu sors ton premier album?
Oui. Indépendamment, le 22 mars 2019, ça s’appelle Barrières.

Parle-moi un peu de la conception de l’album.
Barrières, c’est entre autre le combat interne d’un artiste contre les barrières qui tentent de l’empêcher de vivre sa passion. C’est un album d’introspection, très personnel, où je me laisse vulnérable pour l’auditeur. J’ai voulu faire de la musique thérapeutique. C’est aussi un album qui laisse tomber les étiquettes: en tant que jeune-homme de 20 ans, qui fait du rap, on s’attend à bien des choses de moi. Et c’était un peu de dire: « Ok, peu importe ce que tel ou telle pense de moi, voici ce que j’ai sur le coeur, voici qui je suis ». C’est donc de laisser tomber toutes les barrières: autant celles que je m’impose moi-même, que ce soit en tant que personne ou stylistiquement (j’ai essayé beaucoup de choses dans cet album), ou celles que la société impose aux gens, selon leur âge, genre, origines…

As-tu des collaborateurs?
Franky Fade de O.G.B. dans la deuxième chanson, Tempo. Extrêmement talentueux, je me sentais bien chanceux qu’il accepte de collaborer avec moi. La chanson est aussi produite par Miko, un musicien et ami à moi très humble et créativement exceptionnel. OneFortySeven, un groupe indie qui commence tout juste à sortir du matériel. Trois gars super passionnés qui ont une éthique de travail que j’adore. Finalement, un de mes meilleurs amis, NKM Max est crédité comme producteur sur les deux dernières chansons. Lui aussi commence à peine à sortir du matériel.

À quel endroit on peut te voir?
Montréal! Ce mois-ci, je suis au bar Le Ministère pour un show gratuit avec Recording Arts Canada, le 27 mars prochain. Ensuite, j’ai mon lancement d’album le 29 mars, dans une salle de l’Hôtel Métropolitain Montréal, proche du métro St-Michel. Je serai, le lendemain 30 mars, à Trois-Rivières, pour la finale d’Univers-Cité en Spectacle (j’ai gagné la finale à l’Université de Montréal). Cet été au Festival OUMF. Et plus encore! 

Vous pouvez le suivre sur : Facebook, Instagram, Spotify, Youtube et Soundcloud !

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s