Koraly : Aussi haut, aussi loin

koraly

Koraly vient de lancer un clip pour sa chanson Aussi haut, aussi loin. Nous avons profité de l’occasion pour lui demander quelques questions sur sa carrière qui commence à fleurir.

 

Tu viens de quelle région?

J’ai grandi à St-Joseph-du-Lac sur la couronne nord de Montréal. Mon père avait un verger, il était aussi entrepreneur général en construction, alors il avait beaucoup de terres et j’étais toujours dans la nature à explorer tout. Une vraie Dora. J’attrapais des couleuvres et je les apportais à ma mère pour les garder. lol

 

Fais-tu de la musique depuis longtemps?

Dès que j’ai touché les notes d’un piano à l’âge de 9 ans, j’ai eu la passion pour la composition de musique. J’avais comme une obsession de créer des mélodies et de moduler les chansons que je devais apprendre. Plus sérieusement, j’ai commencé à travailler dans le milieu il y a 10 ans. J’ai eu la chance d’être choisie comme chanteuse dans des nouvelles formations et je me suis promener un peu partout (Hong Kong, États-Unis, au Québec et dans l’ouest canadien).

Mes premières chansons ont vu le jour il y a 5 ans et depuis ce temps, j’ai sorti 6 extraits.

 

Tu viens de lancer la chanson Aussi haut, aussi loin. Peux-tu m’en parler?

C’est le reflet de l’année dernière. J’ai eu une année haute en émotion avec la perte de mon frère, une opération d’urgence (appendicite), quelques complications, mais je reste une personne qui très fonceuse et qui ne baisse jamais les bras. Alors, Aussi haut est ma façon de dire que quoi qu’il arrive, quoique les gens pensent de moi ou s’ils essaient de m’arrêter, je vais continuer et rêver toujours plus haut. Je vais toujours rester connecter à ce qui me rends heureuse en laissant de côté les mauvaises énergies autour de moi.

 

Tu viens aussi de faire un clip pour cette chanson. Est-ce que tu peux me parler de sa production?

Mon côté touche-à tout m’a inspiré à tout orchestrer la vidéo. Je fais de la plongée sous-marine et j’ai entendu parlé de la Carrière Morrison dans le coin de Gatineau où tu peux faire de la plongée. J’ai vu des magnifiques images de l’endroit avec des dunes de sable blanc et de l’eau cristalline. Donc, j’ai appelé ma bonne amie Danica pour qu’elle filme la vidéo et deux autres bons amis Pamme et David (Twrecks) pour danser dans la vidéo. Ce qui devait être une seule journée, s’est transformé en 2 jours en campant sur le site. Des moments magiques avec eux, beaucoup de péripéties, car je suis un aimant à péripéties. On s’est réveillé au lever du soleil vers 5h30 et on a tourné jusqu’au soir et nous sommes revenu chez nous vers minuit. Je ne suis pas une pro, mais je voulais aussi faire le montage de la vidéo. Je suis très choyée d’avoir ces personnes et ma gérante autour de moi qui m’inspirent et qui croient en moi.

Pourquoi avoir fait la chanson aussi dans une version anglaise?

J’avais une demande de personnes qui me suivent et en même temps quand j’ai commencé à écrire des chansons, je les écrivais en anglais. Maintenant, c’est l’inverse, j’aime mieux écrire en français, mais je voulais faire différent.

 

Parle-moi de tes autres chansons que tu as lancées dans les dernières années.

Ma première chanson Ton retour a été composé avec Jay Lefebvre et Jean-Sébastien Baciu. C’était un grand moment pour moi, parce que c’était ma première chanson. Une chanson qui parle de l’attente de l’être tant aimé. Étonnamment, j’ai eu plus de réactions en France qu’ici pour cette chanson. Ma première entrevue radio a été avec une station française.

Génération, m’a fait vivre tout un moment, parce qu’elle m’a permis d’être l’artiste du mois de juin de Rouge Fm et elle s’est hissée en 8e position dans le Palmarès de l’Adisq correspondant. Je l’avais aussi composé avec Jay Lefebvre et Jean-Sébastien Baciu.

Rêver haut, je l’ai composé avec Patrick Bouchard (à qui l’on doit des collaborations avec Marie-Mai, Simple Plan…). Je voulais une chanson qui donne de la vie au gens. D’ailleurs, c’est la chanson que j’ai le plus entendu dans les magasins, dépanneurs, épiceries, restaurants, centre d’achats, même quand j’appelais chez Fido, la chanson en attente c’était la première des 5 chansons. J’en revenais pas et même encore aujourd’hui, je ne m’habitue pas.

Aveugle, elle est spéciale aussi, car je l’ai composé avec Neo Maestro (Charlotte Cardin), A-Sho et Realmind au camp Kenekt de la SOCAN. Une expérience qui va être gravée pour toujours. C’est une chanson issue d’une image contre le racisme tout en étant une histoire de cœur.

 

Avec qui collabores-tu?

Présentement, je travaille mes chansons avec le réalisateur Realmind (Loud), mais j’ai aussi de nouvelles collaborations avec Dan Dnoy et Ampee (Souldia, LMC Rar) un rappeur à Québec. J’adore travailler avec des gens et partager ma passion.

 

Comment décrirais-tu ton style de musique?

Mon style maintenant est pop urbain. J’aime beaucoup les sons créés à partir de ma voix, les sons électros et les messages d’espoirs à travers mes chansons.

 

Est-ce que la danse fait partie de tes spectacles?

Ouii! J’adore danser et je veux en intégrer davantage dans mes spectacles.

 

De ton côté, quels artistes t’ont influencé?

Quand j’étais jeune c’était Michael Jackson, plus tard Alicia Keys, Lauryn Hill, Mariah Carey.

 

D’un point de vue personnel, qui a eu une influence positive dans ta vie?

Ma famille. Ma mère m’a toujours encouragé à faire ce que j’aime le plus au monde. C’est ma meilleure amie et elle est un élément clé de ma carrière. Mes grands-parents m’ont toujours inspiré et j’ai toujours gardé en tête d’avoir des rêves et de faire ma chance.

 

Peut-on te voir en spectacle?

Prochainement, je serai au Casino de Montréal avec mon groupe Iconik le 25 et 26 octobre. Sinon, plus loin en Ontario, je serai avec mon groupe Iconik Experience le 7 septembre à Mississauga pour le Taccom à l’International Center. Les dates vont se retrouver sur ma page web www.koraly.ca

 

Quels sont tes projets dans la prochaine année?

La sortie de mon premier album! J’ai si hâte de le sortir! Au printemps 2020. Je n’ai pas encore la date exacte, mais je vous tiendrai au courant. Sinon, la sortie d’un autre extrait et peut-être bien un extrait aussi d’une collaboration.

 

Où peut-on te suivre sur les médias sociaux?

Sur ma page web, sur Facebook, Instagram et YouTube.

Un commentaire sur « Koraly : Aussi haut, aussi loin »

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s