Une nouvelle chanson de Céleste Lévis

Céleste Lévis est de retour avec une nouvelle chanson, Run To You. Elle nous a accordé une entrevue cette semaine pour parler de cette nouvelle pièce.

 

Tu lances une nouvelle chanson, Run To You. Le texte parle de quoi?

La chanson évoque le sentiment d’avoir trouvé la bonne personne et que la vie est plus difficile en son absence. Les paroles restent assez vagues, car je voulais laisser de la place pour l’interprétation. Quand je pense à ma situation personnelle, l’absence de celui que j’aime n’est jamais pour longtemps, mais c’est quand même ce qui m’a inspiré à écrire le texte.

Quel a été l’élément déclencheur d’écrire cette chanson?

Souvent quand j’écris, c’est un mot ou une phrase qui me donne le feeling de « okay, c’est le temps d’écrire une chanson ». Je n’aime pas forcer mon écriture. Je perds ma « voix » dans ces temps-là.

Pour Run to You c’était la première phrase de la chanson « It’s been a while since I’ve seen your face » qui m’a inspiré à continuer l’écriture. J’attendais entre deux cours de chant et mon élève était un peu en retard. J’ai écrit deux couplets et le refrain en moins de 15 mins. Je me sentais comme à mes tout débuts à l’école secondaire quand j’écrivais une chanson sans trop penser aux opinions des autres.

As-tu écrit paroles et musique?

Oui! J’ai écrit les deux en même temps, au piano. Je l’ai joué pour Marc-Antoine le soir même et il m’a aidé à améliorer la progression d’accord à certains moments pour ajouter de belles surprises, comme il fait avec la plupart de mes chansons. On travaille bien de cette façon-là.

 

Quels sont les musiciens?

Marc-Antoine Joly me surprend à chaque fois qu’on travaille une nouvelle chanson. Il a joué les guitares électriques, la guitare basse, les synthétiseurs, les beats et il a créé l’orchestre qui me soutient vers la fin de la chanson. Tout ça en étant l’ingénieur de son et mon fan #1.

J’ai joué le piano et je donnais des « thumbs up »  à chaque fois qu’il jouait une note.

On ne peut pas oublier Simon Joly qui a tout de suite embarqué dans le projet en jouant des percussions et en aidant son frère, Marc-Antoine, à mixer et à « masteriser » la chanson.

À quel endroit as-tu enregistré la pièce?

Nous avons tout enregistré un an passé dans le studio de Marc-Antoine et Simon Joly à Vankleek Hill, au Studio MASIM.

Trouves-tu l’expérience plus plaisante maintenant que quand tu as enregistré ton premier album? C’est-à-dire avoir plus de temps pour enregistrer quand tu as accès plus facilement à l’équipement?

Absolument, nous avons la possibilité de concrétiser des idées aussi tôt que nous créons quelque chose de nouveau. Cependant, il existe aussi beaucoup de pression. Heureusement, nous sommes tous là pour s’encourager et s’aider à évoluer. Je ne pourrais pas demander mieux.

Dans la chanson, je peux percevoir presque des influences de chanteuses canadiennes comme Chantal Kreviazuk et le fameux album Surfacing de Sarah McLachlan. Je dirais même que la chanson s’inscrit dans ces albums de cette deuxième moitié des années 90, l’époque du Lilith Fair, tout en étant très actuelle. Qu’en penses-tu?

Quand j’ai commencé à écrire des pièces, c’était toujours au piano. Je présentais toujours mes chansons accompagnées de mon piano lors de mes premiers spectacles et de mes premiers concours. J’ai souvent été comparée à Sarah McLachlan et ça, je le prends très très bien! En réécoutant les chansons de Chantal Kreviazuk, je comprends très bien la comparaison.

Pour plusieurs années j’avais délaissée le piano car j’étais vraiment passionné de la guitare. Dans la dernière année, je suis « retournée à mes sources » en écrivant au piano. Ça me rappelle mes débuts comme auteure-compositrice ou je ne pensais pas aux opinions des autres pour écrire mes chansons.

J’ai toujours eu un faible pour le classique piano/voix. On dirait que je me force à écrire des chansons plus « upbeat » car c’est souvent ce qu’on nous demande lors d’un booking de spectacle ou bien pour un single radio. Par contre, à chaque fois qu’une chanson comme When I was your man de Bruno Mars et You say de Lauren Daigle est #1 dans les radios ou bien trending sur tiktok haha, je me demande pourquoi je doute autant mes chansons.

Je ne sais pas si j’ai répondu à ta question, mais voilà ou ta question m’a amené haha!

La chanson sera produite par Joly Records. Peux-tu me parler de cette nouvelle entreprise?

J’ai eu la chance de travailler avec différentes équipes dans les dernières années pour mes 2 albums, le booking, la distribution etc. Depuis mon dernier album Donne-moi le temps, Marc-Antoine et moi avons décidé de prendre plusieurs responsabilités en main. Nous avons produit mon deuxième album, nous bookons nos propres spectacles, nous venons de produire une tournée au Québec à l’automne, nous avons même commencé à faire de la promo radio pour les singles de nos différents projets.

Ça fait des années que Marc-Antoine Joly et Simon Joly ont commencé à bâtir leur studio en travaillant sur plusieurs projets dont : The Great Diversion, JOLY, Céleste Lévis et Les Rats d’Swompe en plus de travailler sur plusieurs projets avec les différents conseils scolaires de la région. Ils ont toujours été forcément autodidactes à cause de leur background musical.

Nous avons réalisé qu’avec l’expérience et les connaissances de chacun d’entre nous, que commencer JOLY Records était la prochaine étape pour concrétiser tout le travail que nous faisons. Pour l’instant, notre focus est sur nos projets respectifs, cependant nous avons déjà commencé à travailler de près avec Justin André, un artiste émergent de la francophonie qui lancera un single très bientôt.

Comment peut-on se procurer la chanson?

La chanson est disponible sur toutes les plateformes numériques (Spotify, Apple music, Google play etc.). Vous pouvez faire une recherche sur votre plateforme préférer, me suivre sur les réseaux sociaux pour trouver le lien ou bien visiter mon site web www.celestelevis.com

Que fais-tu de tes journées alors que tout le monde est en confinement?

Nous sommes en quarantaine au studio à Vankleek Hill alors nous sommes très chanceux de pouvoir continuer à travailler sur nos différents projets. De mon côté, pour l’instant nous travaillons beaucoup mon album de Noël qui sortira en novembre 2020. Nous travaillons aussi des chansons anglophones en espérant de sortir plusieurs simples dans la prochaine année et je continue à écrire mon 3e album francophone. Il ne nous manque pas de projet ça c’est certain!

D’un côté plus personnel, on continue à organiser notre mariage qu’on espère aura encore lieu cet automne. Je fais beaucoup de bouffe et on prend des marches pour se changer les idées. On reste le plus positif possible.

2 réflexions sur “Une nouvelle chanson de Céleste Lévis

Répondre à andré Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s