Mylène Vallée : Namasté

Mylène Vallée lance un EP intitulé Namasté. On lui a demandé quelques questions à propos de sa carrière et de ce nouveau projet.

Tu es originaire de quel endroit? 

Cap-chat en Gaspésie. 

Que représente cette région pour toi? 

La Gaspésie pour moi c’est la liberté, l’air pur, les montagnes et la mer. C’est des gens généreux, festifs & accueillants. C’est un endroit pour créer, rêver et vivre ses rêves. Ça fait rêver hein? Haha.

Tu fais de la musique depuis combien de temps? 

Depuis vraiment longtemps, mais officiellement le feu en moi pour la musique s’est allumé en 2015 lorsque j’ai écrit RESTE, mon premier single. J’ai alors compris que j’avais la capacité d’écrire et de m’exprimer.

De quels instruments joues-tu? 

Mon instrument c’est la guitare et ma voix bien-sûr.

En 2016, tu as lancé un EP intitulé Lever l’ancre. Peux-tu m’en parler? 

Lever l’ancre a été le début de tout, j’ai écrit ce petit album en peu de temps, j’ai trouvé un studio où j’me sentais vraiment bien et inspirée. Tout a déboulé très rapidement. Lever l’ancre, c’est partir à la découverte, c’est ce que cet album m’a permis de faire exactement. Ces 8 chansons étaient vraiment intuitives, sans trop de réflexion. C’est un album très spontané qui m’a ouvert beaucoup de possibilités par la suite. Lever l’ancre, c’était un trip de partir avec mes musiciennes enregistrer en studio, se retrouver une semaine dans une maison en Gaspésie et enregistrer cet album tous ensemble.

Le 22 janvier, tu lances un nouveau EP, Namasté. Pourquoi ce titre? 

Namasté c’est saluer la lumière en l’autre lorsqu’on le rencontre et j’ai rencontré dans les dernières années sur mon chemin des gens qui m’ont permis de retrouver cette lumière en moi. Pour moi, ce nouvel EP c’est de la recherche profonde de qui je suis, ce que je veux, une recherche de sens aussi et je trouvais que Namasté, le titre et la chanson, résume à merveille mon état d’être à ce jour.

Il aura combien de chansons? Et quel est le fil conducteur des chansons? 

Le EP est composé de 5 chansons dont une en anglais (Love & Hope). Le fil conducteur est vraiment tout ce qui m’a habité dans les dernières années : le doute, la peur, l’anxiété, le courage, la confiance, l’espoir, parfois la lumière et parfois l’ombre et finalement, un sentiment de liberté intérieure et de joie jamais ressentie auparavant dans ma vie.

Qui sont tes collaborateurs sur ce EP? 

Je travaille avec le talentueux Martin Hogan qui réalise et s’occupe des arrangements musicaux dans un magnifique studio en Gaspésie, où mon premier album a aussi été réalisé. Pour les photos, le graphisme, les vidéoclips et site web, je travaille avec Sarah L’italien, une cinéaste Gaspésienne. Elle est vraiment impliquée dans tous mes projets depuis le début et elle est précieuse pour moi. De mon côté, en étant artiste indépendante, je suis vraiment TRÈS impliquée à tous les niveaux de l’écriture, la composition, l’interprétation, la coréalisation en studio, je prépare les lancements, sélectionne les visuels, la liste est longue …

Si tu compares tes deux EP, quelle est la grande différence? 

La différence, c’est moi. J’ai vraiment changé, grandi et ma vision de ce métier est différente. Ça sonne mieux parce qu’on s’est donné le temps, on s’est ajusté. Le premier EP, pour être honnête, je ne m’attendais à rien du tout. J’avais une autre job et je l’ai fait parce que les chansons ont émergé et je devais faire quelque chose avec ça, haha. Aujourd’hui, c’est concret et j’aime ce qu’on est arrivé à créer.

Si on doit te placer dans une catégorie musicale, laquelle tu choisis? 

Country folk.

Tu as participé aux Rencontres qui chantent du festival en chanson de Petite-Vallée. Que retiens-tu de l’expérience? 

C’est un boost d’énergie et de création incroyable de se retrouver avec des gens aussi talentueux et inspirants au bord du fleuve. Jamais je ne pourrais oublier cette expérience magique. 

Prévois-tu éventuellement amener ce nouveau EP en spectacle? 

J’adorerais vraiment faire une tournée et présenter ma musique, la vivre pleinement. J’ai soif de voyage et d’aventure ces temps-ci.

Que fais-tu de tes journées pendant le confinement? 

Je fais beaucoup de création, d’écriture, je me sens inspirée. Sinon, j’ai beaucoup de gestion réseaux sociaux et musique et autres projets à venir. Je profite de l’hiver. Je fais pas mal de sport, ski de fond et promenade avec mon amoureux et mes deux chiens. 

L’album sera disponible en format numérique le 22 janvier. Vous pouvez acheter l’album en format CD sur son site web dès maintenant! mylenevallee.com

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s