Ballade Transcanadienne avec Marie-Clô, Anique Granger et Caroline Savoie

Hier, le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO), en partenariat avec le journal Le Droit, a organisé un bel événement au Centre des Arts Shenkman à Ottawa. L’événement Ballade Transcanadienne présentait trois artistes féminines de la scène musicale francophone au Canada.

MARIE-CLO

C’est Marie-Clô qui a ouvert le spectacle en nous interprétant quelques chansons, dont l’excellente Vagabond. La chanteuse de Lefaivre en Ontario était accompagnée de ses deux fidèles musiciens, le batteur Corey MacDonald et le guitariste Maxim Gourgon. On peut sentir que Marie-Clô aime la scène. Un peu comme Christine and the Queens en France, on peut sentir que Marie-Clô est née pour être sur scène.

Celle qui a gagné la compétition nationale Planète BRBR (TFO) a souligné le fait qu’elle venait tout juste de lancer un premier album, un EP intitulé Faune. J’ai vu Marie-Clô à plusieurs reprises cette année dans le cadre de Rond Point, projet de résidence artistique de l’APCM, et je dois avouer qu’elle offre toujours une bonne prestation.

ANIQUE GRANGER

En deuxième partie, nous avons eu droit à une performance d’Anique Granger, une artiste de la Saskatchewan. Elle nous a mentionné que c’était son dernier spectacle pour 2017 et qu’elle prenait une pause de la scène pendant la prochaine année pour se consacrer à l’écriture. Depuis son album Pépins en 2008, j’ai vu Anique Granger sur plusieurs scènes. On peut sentir qu’elle a un grand bagage d’expérience.

Micro, guitare acoustique ou électrique, harmonica soutenu en-dessous du menton, elle me rappelle souvent un jeune Neil Young. Enfin, j’écoute plusieurs fois par semaine son plus récent album Aimer comme une émeute, j’étais donc un fan conquis d’avance!

CAROLINE SAVOIE

La soirée s’est terminée avec Caroline Savoie, connue en France pour son passage important à l’émission The Voice en 2014. J’avais déjà entendu quelques chansons de l’artiste de Moncton, mais ne l’avait jamais vue sur scène. À première vue, on ne s’attend pas à entendre une voix puissante. Un peu comme Klô Pelgag, entre les chansons, elle nous amène dans beaucoup d’humour pour finalement nous révéler une puissance vocale précise et angélique.

Entourée de trois excellents musiciens qui ont vraiment un plaisir fou. La chanteuse de 23 ans se déplace sur scène comme si elle avait 40 ans de métier. Grâce à ses anecdotes qui racontent l’écriture de certaines chansons comme Henri et The Sailor, elle réussit à nous faire rire aux larmes. Enfin, on pouvait voir l’émerveillement de plusieurs personnes en sortant du spectacle. Caroline Savoie, tu as de nouveaux fans! Je vous recommande d’écouter son plus récent album enregistré à New York et réalisé par Jay Newland, celui-là qui a réalisé plusieurs albums dont le premier de Norah Jones.

 

Merci au MIFO de m’avoir invité à voir ce magnifique et unique spectacle mettant en vedette trois grandes auteures-compositrices-interprètes francophones du Canada.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s