Le Festival de la St-Jean Ottawa 2018 en bref

Cette fin de semaine, Ottawa a vibré au son de la musique francophone pour fêter la Saint-Jean. Parce que oui, la Saint-Jean se fête un peu partout au Canada et pas seulement au Québec! Sur une période de deux jours, les 22 et 23 juin, l’événement a eu lieu sous le nom du « Festival de la St-Jean Ottawa » à l’arrière de l’École élémentaire catholique Horizon-Jeunesse.

Le tout a commencé avec la demi-finale du nouveau Concours Propulse. Les finalistes étaient Gabriel Cyr et Glory-Moïse Bayelanga d’Ottawa, Roxanne Dubé et Josée Patenaude de Casselman, Mireille Latulippe et Rebecca Kwan d’Orléans. Après le vote du public, Gabriel, Roxanne et Josée se sont retrouvés en finale le lendemain.

Par la suite, le nombre de spectateurs n’a cessé de grossir durant les spectacles de Twin Flames, Les Rats d’Swompe et le point culminant, la prestation de Marc Dupré. En ce temps de la réconciliation, j’aimerais féliciter les organisateurs d’avoir invité le groupe Twin Flames, un duo composé de Jaaji, d’origine inuite et mohawk du Nunavik et Chelsey June, une Métisse d’origine crie et algonquine qui vient d’Ottawa. Entre des chansons captivantes, le duo a amené beaucoup d’humour pour réchauffer la foule. Pour ce qui est du groupe Les Rats d’Swompe, on a pu sentir les racines de la chanson canadienne-française revenir en notre temps. Enfin, Marc Dupré a offert un bon spectacle pour un public très admiratif. Pour l’occasion, il était accompagné de Renée Wilkin et Yvan Pedneault, deux participants de La Voix à la télé.

La soirée du samedi a été égale en prestation mais pas en participation du public. Les trois finalistes ont présenté une chanson sur scène pour terminer ensemble avec la chanteuse Gabrielle Goulet. Le grand gagnant a finalement été Gabriel Cyr. On doit mentionner que Gabriel est aussi un des quatre participants du projet Rond Point de l’APCM cette année. Un auteur-compositeur-interprète à suivre dans les prochaines années!

Le beau temps a disparu pour faire place à la pluie. Cristian de la Luna, Kimya et Le Paysagiste se sont suivis sur scène devant à peine une vingtaine de personnes qui se sont réfugiées sous une tente. Toute une différence avec les centaines de personnes de la veille. Malgré tout, les trois artistes ont donné un magnifique spectacle. Cristian de la Luna a performé comme s’il y avait une foule. Ses chansons en espagnol sont parfaites pour un festival de jazz. Le franco-albertain, né en Colombie, est un grand artiste! Kimya m’a convaincu que du côté rap, il sait comment procéder. Sa rythmique m’a complètement renversé. Enfin, Le Paysagiste est arrivé sur scène pour nous présenter des chansons de ses albums, dont quelques-unes de son dernier Alchimie accidentelle. C’est la deuxième fois que je vois Dayv Poulin en spectacle et ses chansons sont contagieuses dès la première écoute. Aussi, sa complicité avec la chanteuse Loni Konkal se ressent.

Le dernier spectacle de la soirée a été annulé. Laurence Nerbonne était sur place mais il ne restait qu’une douzaine de personnes en-dessous d’une tente toujours sous la pluie, l’endroit avait l’air désert. La chanteuse est venue rencontrer les gens et leur a donné des CD en les signant. Merci Laurence de ce geste, nous avons été charmés.

J’aimerais féliciter encore une fois les organisateurs de cet événement. On a pu voir un vrai spectacle francophone et en grande partie, franco-ontarien. J’ai pu voir de la publicité sur les médias sociaux et il ne fallait que taper « St-Jean Ottawa » sur Google pour voir la programmation du festival. Faut-il blâmer le peu de participation sur la pluie? Probablement, mais je vois de plus en plus une réduction du public dans ces festivals. Si on veut que notre industrie musicale vive, il faut absolument voir des spectacles et ne plus compter sur la vente d’albums. Au lieu d’aller voir Eminem ou Jay-Z, allez donc voir Kimya. Si vous voulez vivre une soirée comme dans un festival de jazz, allez voir Cristian de la Luna. Allez voir les artistes d’ici, pas seulement parce que c’est pour encourager une industrie, mais aussi parce qu’ils sont bons!

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s