Critique d’album : Le retour de Jacobus

Dernièrement, je parlais à quelqu’un de Jacobus. La personne connaissait le groupe Radio Radio, mais ne savait pas que Jacques Alphonse Doucet avait fait un album solo. Et bien oui, sous le nom de Jacobus, il a lancé Le retour au mois de mars l’année dernière. Celui qui est née en Nouvelle-Écosse demeure maintenant dans l’est de l’Ontario depuis une dizaine d’années. Enregistré en Nouvelle-Écosse et à Montréal, l’album nous présente 10 chansons dans le style de Radio Radio mélangeant français et anglais dans une symbiose des mots qui veulent nous faire bouger. Jacobus, c’est la magie de prendre un mot et de l’amener dans une phrase grâce à sa signification et surtout dans sa sonorité.

Au bruit d’une cornemuse synthétisée, l’album ouvre avec À la longueIl n’y a rien d’organique, tout est présenté par des bruits de synthétiseurs et même la voix de Jacobus passe par les machines. Ce n’est pas une grande chanson, mais une bonne introduction à l’album.

La deuxième pièce s’intitule B&B Feat. Joseph Edgar et Arthur de Comeau. On peut entendre une conversation entre Joseph Edgar et Jacobus avant que la musique prenne son envol avec le party de Jacobus. Le refrain « Moi j’suis gone avec les boys de brosse » va vous rester longtemps en tête! Un pur bonheur d’entendre Joseph Edgar avec Jacobus!

Ma vie c’est un movie est la chanson qui ressort probablement le plus du disque. Jacobus y va avec des mots qu’on veut répéter, des jeux de mots qu’on trouve amusant et pertinent à la fois. C’est plutôt rare qu’un artiste francophone se nomme dans une chanson et Jacobus le fait au bon moment dans celle-ci. À écouter avec des écouteurs ou à haut volume avec des haut-parleurs!

La quatrième chanson, Magie contemporaine Feat. Luc Langevin, débute et se termine avec un monologue de l’illusionniste Luc Langevin. Cette chanson pourrait à la limite se faire en duo avec une personne qui tape des mains et l’autre qui rap où la musique n’est que pour appuyer le texte, comme un bruit au loin. Une bonne réflexion sur la magie.

Gone sur (une trip) est la pièce qui est la meilleure selon moi. Nous avons tellement écouté cette chanson en boucle à la maison que nous disons souvent l’expression par pur plaisir. Du passeport à la carte de points en passant par l’avion, Jacobus nous amène en voyage autour du monde. Plus que toute autre chanson sur l’album, la sonorité des mots prend toute son importance.

Robot mécanique, C’est lovely, Dr.Jacobus et Mr. Doucet et Chanceux sont quatre chansons qui complètent bien l’album si vous aimez le style. Enfin, Unbelievable merci pour la…  est la chanson de discothèque par excellence. Si il y a des DJ qui lisent ceci, procurez-vous cet hymne de la piste de danse pour vos soirées.

Si vous achetez l’album en CD, Jacobus a l’air d’un homme qui a gelé à l’hiver. On a adoré le concept de la pochette! Il est aussi disponible sur iTunes et autres boutiques en ligne.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s