Dany Sauvageau : Sauver sa peau

dany sauvageau

Chez FrancoMusique, on reçoit énormément de chansons, de mini-albums, d’albums, enfin beaucoup d’œuvres d’artistes francophones au Canada. Il nous arrive souvent de recevoir des nouveautés d’artistes qu’on ne connaît pas, et parfois ce sont de belles surprises.  En voici une belle surprise, une très belle, l’album Sauver sa peau de Dany Sauvageau.

Il a lancé son premier album à l’âge de 20 ans en 1998 et un deuxième en 2014, Je reviens sur terre. Lui qui a écrit sa première chanson à 14 ans et après plusieurs années à jouer dans des bars à explorer la scène musicale, il revient avec Sauver sa peau.

L’album ouvre avec T’avais raison, une chanson enlevante remplie d’espoir. Certaines sonorités me rappellent les années 90, plus particulièrement la guitare. Elle est suivit de La mort peut bien attendre qui est complètement différente. Ici, nous sommes beaucoup plus dans le style de Chu un rocker d’Offenbach et Entr’deux joints de Robert Charlebois. C’est du pur rock’n’roll avec des solos de plusieurs instruments. Si vous aimez danser, vous allez aimer! La troisième pièce, À l’encre bleue, est dans le style de Dan Bigras. J’ai bien aimé les déplacements « jazzy-blues » au piano.

 

Damnée est vraiment surprenante. On commence doucement, avec un très beau texte appuyé d’une guitare et des notes chantées en chœur presque comme une messe. Et soudainement, la cadence change plus rock. Si vous avez une chanson à écouter sur cet album, c’est celle-ci. Pour ma part, je l’écoute en boucle. Elle me fait penser à ces chansons traditionnelles qui sont refaites en rock, un peu comme Garolou le faisait si bien.

Madagascar est une pièce rock, comme toutes les autres sur cet album. Tantôt, une voix qui parle et tantôt qui crie comme un crieur dans un cirque. Beaucoup, beaucoup de bonnes guitares. Il a sûrement écouté David Gilmour (faudrait lui demander).

Au javelot est la chanson que j’ai le moins aimé sur l’album. Peut-être à force de l’écouter elle viendra me surprendre. Ensuite, vient la chanson titre Sauver sa peau. Si vous avez un poste de radio, passez celle-ci. Elle projette cette sonorité radiophonique.

Bon matin est à écouter justement en se levant le matin. Un café à la main en regardant l’eau d’une rivière. Si vous aimez Annie Blanchard, vous aimerez sûrement celle-ci.

Le sud est mieux encore est une ballade bien soutenue par la voix de Cynthia Harvey et l’orgue de William Croft. Je dois mentionner que le travail de ce dernier sur tout l’album est précis. Un coup de chapeau !

Comme une folle a une sonorité de blues plus proche du country que du rock. Lucifer est la chanson la plus rock de l’album. Une tonne de brique ! Ça serait celle que j’aimerais vraiment voir en show. Enfin, l’album termine avec Pluie d’automne, une chanson qui fait un trait sur la chanson précédente. Ici, une chanson très douce qui s’écoute à la lumière tamisée. C’est ma deuxième préférée avec Damnée.

Enfin, si vous aimez le style rock des années 80-90 qu’avait des artistes tels qu’Éric Lapointe, Offenbach, Dan Bigras avec un peu de guitare à la Pink Floyd, vous allez sûrement apprécier cette belle découverte.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s